Je m’appelle Max, j’ai 18 ans, durant l’année 2018/2019  j’étais en terminale S j’ai fait une année très moyenne ce qui a eu pour effet de ne pas me permettre d’avoir ne serait-ce qu’un seul vœu sur parcoursup pour rentrer en STAPS. Je n’avais demandé que des formations STAPS, je n’en ai pas eu une seule.

J’ai donc dû trouver une solution et la prépa STAPS était ma dernière chance de rentrer en STAPS et la seule solution que j’avais. Elle me permettait de travailler les matières que j’aurais en STAPS  et de m’entretenir au niveau sportif qui est une obligation en STAPS.

Cette année permettait également de passer le CQP étant un premier diplôme qui me permet de travailler contre rémunération et qui me faisait marquer des points pour rentrer en STAPS. Pour passer le CQP j’ai dû passer le psc1 que l’école m’a fait passer et me faisant marquer encore des points pour rentrer en STAPS.

À côté de ça comme je pratique le rugby depuis 12ans dans mon club j’ai pu faire un service civique dans mon club en devenant entraîneur pour les enfants du club ce qui est aussi un point qui m’avantageais pour rentrer en STAPS.

Et durant l’année en prépa j’ai travaillé correctement ce qui m’a permis d’avoir des bons résultats au niveau théorique et sportif qui ont été mis sur parcoursup et qui m’ont fait également marquer de points.

Même si on a tendance à se décourager il ne faut pas, il faut s’accrocher toute l’année et se battre pour y arriver que ça soit pour le CQP, pour le sport à l’ecole, les matières compliquées vu à l’école,…

L’autre avantage que j’ai eu et qui n’est pas négligeable est le fait que j’ai fait une terminale scientifique et que le barème pour rentrer en STAPS privilégié les filières scientifiques.

On peut y arriver si on se bat durant cette année et que l’on fait le bonnes choses à côtés. Par exemple le service civique je l’ai fait de moi-même à côté ce n’est pas l’école qui l’obligeait.

Au final cette année m’a permis d’avoir exactement ce que je voulais sur parcoursup. A la fin des résultats après avoir mis que j’avais fait un service civique, que je passais mon CQP, que je faisais du rugby, que j’avais mon psc1, que j’allais faire mon stage en milieu scolaire, que j’avais eu de bons résultats à l’école et j’en passe j’ai eu exactement ce que je voulais et même bien au-dessus de mes attentes.

J’ai eu dès le jour des résultats une bonne surprise en étant d’office pris en STAPS à Bobigny et à Evry. Ce qui était déjà une grosse victoire personnelle.

Et quelle bonne surprise j’ai eu quand je fus accepté en option santé à l’UPEC. Cela a été un soulagement et j’ai été vraiment très heureux de cette année d’efforts.

Je suis arrivé à un objectif plus grand que je m’étais fixé grâce à cette année, même si elle a été compliquée à certains moments j’ai réussi. Même si on se dit que cette année se sert à rien et bien si elle sert. Et je pense que ce n’est pas surhumain, tout le monde peut le faire et arriver à cet objectif si on se donne les moyens et qu’on bosse à fond du début à la fin de l’année.

Max, étudiant de la Prépa STAPS 2019/2020.

Nathalie vient de décrocher son diplôme de Prépa Staps. Elle nous explique ce que cette formation lui a apportée dans son futur parcours professionnel. Et écoutez également ses précieux conseils …

Florentin, diplômé en 2019, explique son parcours en Prépa Staps et nous livre ses conseils …

Gladys a suivi la Prépa Staps 2017-2018. Inscrite aujourd’hui en Staps à Valence, elle nous explique en quoi ses études à l’EMSCA ont contribué à sa réussite actuelle. Regardez son témoignage …

“Mon année de licence se passe très bien, j’ai de bonnes notes dans presque toutes les matières et la fac est vraiment bien.

Pour ce qui est des enseignements que j’ai reçus à l’EMSCA, ils m’ont été très utiles (surtout en anatomie et en physiologie), et ce, car ces cours m’ont permis de gagner du temps car pas mal de notions ont été vues avec Marc [Dulude, professeur d’anatomie] ou Bruno [Lefevre, professeur de physiologie]. Du coup, je pouvais me concentrer sur d’autres matières qui étaient nouvelles pour moi.”

Shawn, étudiant de la Prépa STAPS 2015/2016.


“Pour ce qui est des études, nous avons eu nos derniers partiels cette semaine. Pour ma part, le semestre 1 doit être validé sans souci. Pour ce qui est des matières maîtresses comme l’anatomie et la physiologie, grâce à Marc et Bruno, j’ai pu avoir un peu d’avance sur les autres et sûrement travailler un peu moins ces matières pour les nouvelles, ce qui m’a permis d’avoir un semestre plus souple. Les cours théoriques de Julien [Bourdeau, professeur en pédagogique du sport] sur comment gérer un groupe et planifier des séances, nous ont aidé pour la matière Science de l’intervention.”

Antoine, étudiant de la Prépa STAPS 2015/2016.

Facebookmail
Facebookrss